Terrorisme: Wauquiez se radicalise

Par et

Asphyxiés politiquement par un Emmanuel Macron qui gouverne à droite, Les Républicains ont choisi d’exister en donnant dans la surenchère en matière de terrorisme. Quitte à piétiner, allègrement, l’État de droit et sans convaincre, non plus, les services de renseignement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Je suis conscient de la gravité des choix qui s’imposent. Mais il en va de la survie de notre pays. » D’un ton aussi solennel que possible, Laurent Wauquiez s’est livré ce lundi lors d’un point de presse improvisé à un implacable exercice de démagogie en matière de lutte contre le terrorisme. Contraint à la surenchère, après les multiples déclarations politiques du week-end après l’attentat de Trèbes, dont celles de Manuel Valls proposant « l’interdiction du salafisme » et la « neutralisation des fichés S », Laurent Wauquiez a dégainé une série de mesures radicales pour mener la « guerre » contre « l’islamisme ».