«Les Anges de la télé-réalité»: un enfer de sexisme

Par

Depuis des années, d'anciennes candidates dénoncent le sexisme des émissions de télé-réalité. Pourtant, ce n'est qu'en avril 2021 que la détonation a eu lieu, avec un live Instagram d'une candidate des « Anges de la télé-réalité », Angèle Salentino. Aujourd'hui, elles sont plus d'une dizaine à dénoncer leur ancienne boîte de production, La Grosse Équipe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un seau de Javel jeté au visage d’une candidate, une injonction permanente à se déshabiller, à se mettre en couple, à s’embrasser, à coucher ensemble et des coups de pression, des menaces, des insultes… Depuis près de deux semaines, des candidates de télé-réalité ont décidé de raconter leur quotidien. D’une même voix, elles sont plus d’une dizaine à estimer que la production des émissions « Les Anges de la télé-réalité » et  « Les vacances des Anges », programmes phares de la chaîne NRJ 12, encourage un climat propice au harcèlement et aux violences sexistes.