Propos racistes à l’Ecole de la magistrature: l’incompréhensible menace du ministère

Par

Après les révélations de Mediapart sur des inscriptions racistes dans un document interne à l’ENM, le directeur des services judiciaires menacerait les étudiants de ne pas publier la liste des affectations si les auteurs des propos racistes ne se dénoncent pas. Des magistrats et auditeurs pointent une « incitation à la délation » et à « une punition collective ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le ministère de la justice tenait à marquer le coup, après la révélation par Mediapart, vendredi 23 avril, de l’existence d’inscriptions racistes dans des documents internes à l’École nationale de la magistrature (ENM), telles que « la France aux Français » ou « dehors les Arabes », rédigées par des étudiants de la dernière promo. Censés devenir magistrats en septembre prochain.