Enquête ouverte après des propos racistes au sein de l’Ecole nationale de la magistrature

Par

Dans des documents internes consultés par Mediapart, des inscriptions racistes telles que « la france aux français » ou « dehors les arabes » ont été rédigées par des étudiants de la dernière promo de l’ENM, qui deviendront magistrats dans quelques semaines. Saisi par la direction de l’école, le parquet de Bordeaux ouvre une enquête. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cette semaine est cruciale pour les étudiants de l’École nationale de la magistrature, qu’on appelle aussi les « auditeurs » de l’ENM. La fin des études est en effet très proche pour la promo 2019, qui vient de passer son examen final. Les 309 élèves, dont l’établissement est situé à Bordeaux, attendent les résultats censés tomber le 26 avril prochain. Chacun des futurs magistrats saura alors, selon l’addition de ses notes, où il pourra être affecté et dans quelle juridiction. Mais depuis une semaine, cette même promo traverse aussi une crise inédite.