Prudent, le ministère de l’intérieur ne parle plus d’armes non létales, mais de « moyens de force intermédiaires ». Lors de la présentation de son rapport annuel, le mois dernier, Marie-France Monéger, la patronne de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a, selon Libération, admis « qu’il y a un problème » avec « ces armes de force intermédiaire de type LBD et Flashball ». Trop imprécis et vieillissant, le Flashball, introduit dans certaines unités d'intervention en juillet 1995 par Claude Guéant, pourrait à terme être remplacé par des munitions de courte portée compatibles avec l’actuel LBD 40 (LBD pour lanceur de balles de défense).