Zyed et Bouna, condamner la police est donc impossible

Par

Ce vendredi 24 juin, la cour d'appel de Rennes a confirmé la relaxe des deux policiers poursuivis pour non-assistance à personne en danger, après le décès en 2005 de Zyed Benna et Bouna Traoré.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La nouvelle est passée inaperçue, écrasée par l’actualité européenne. La relaxe des deux policiers, Sébastien Gaillemin et Stéphanie Klein, poursuivis pour non-assistance à personne en danger dans l’affaire Zyed Benna et Bouna Traoré, a été confirmée vendredi 24 juin par la cour d’appel de Rennes. Depuis une décennie et une procédure interminable, la justice s’échine à nier toute responsabilité de ces deux fonctionnaires de police dans le décès des deux adolescents. Déterminé, Emmanuel Tordjman, l’un des avocats de la partie civile (par ailleurs conseil de Mediapart), annonce d’ores et déjà un pourvoi en cassation (lire ici l'intégralité de notre dossier sur le sujet).