Dossier: Clichy-sous-Bois, morts sans justice

Après dix années de batailles judiciaires, le tribunal de Rennes a fini par relaxer les deux policiers poursuivis pour avoir provoqué la mort de Zyed et Bouna. Comment en est-on arrivé là ? Nos articles.

2005-2015 : Zyed et Bouna sont-ils morts pour rien ?

Le 27 octobre 2005, Zyed Benna, et Bouna Traoré, sont morts électrocutés dans le transformateur EDF où ils s'étaient réfugiés pour échapper aux policiers qui les poursuivaient. Retour sur ce drame, les trois semaines de révolte qui s'ensuivirent et les dix années de procédure judiciaire avec Gwenael Bourdon, journaliste, Adel Benna, frère de Zyed, Siyakha Traoré, frère de Bouna, et Emmanuel Tordjman, avocat des familles des deux victimes.

Relation police-habitants : rien n'a changé depuis 2005

Par

Près de dix ans après la mort de Zyed et Bouna et les émeutes de 2005, les relations entre police et population sont toujours aussi mauvaises. Mais contrairement à ce qui se passe outre-Atlantique, rien ne bouge. Le gouvernement socialiste a manifestement d'autres priorités. Un rapport sur le sujet, remis en juillet 2014 au ministre de l'intérieur PS Bernard Cazeneuve, sommeille toujours sur son bureau.

Mort de Zyed et Bouna : les policiers sont relaxés

Le tribunal correctionnel de Rennes a relaxé les deux policiers jugés pour « non-assistance à personnes en danger » après la mort de Zyed et Bouna à Clichy-sous-Bois, en 2005, qui avait provoqué des émeutes sans précédent en banlieue.

Mort de Zyed et Bouna: comment le tribunal s'en est remis à la seule parole des policiers

Par

Sous couvert d'un langage judiciaire feutré, la décision du tribunal correctionnel de Rennes du 18 mai 2015, qui relaxe définitivement les deux policiers poursuivis, est d'une grande violence envers les familles de Zyed et Bouna, ainsi que leur camarade Muhittin qui a survécu, leur déniant le statut de victimes.

Clichy-sous-Bois : le parquet au secours des policiers

Par

Le parquet de Rennes a requis jeudi 19 mars la relaxe des deux policiers poursuivis pour non-assistance à personne en danger, au motif qu’ils « n’étaient pas conscients de la gravité du péril ». « C’est un dialogue de sourds qui se poursuit », dit Me Jean-Pierre Mignard, avocat des familles de Zyed et Bouna ainsi que de Muhittin.

Clichy-sous-Bois : « La police n'est pas infaillible »

Par

Ce vendredi 20 mars, Me Daniel Merchat, l’avocat des deux policiers, a plaidé la relaxe de ses clients, jugés pour non-assistance à personne en danger après la mort de Zyed et Bouna. Il a dénoncé « la pensée conspirationniste » des familles et de leurs avocats.

Procès de Clichy-sous-Bois: «Je ne suis pas un chien fou»

Par

À la barre mercredi, les deux policiers jugés à Rennes pour « non-assistance à personne en danger » ont soutenu ne pas avoir eu conscience du péril encouru par Zyed, Bouna et Muhittin, malgré des échanges radio très clairs. Pourquoi ne les ont-ils pas prévenus en les voyant franchir une clôture menant vers le site EDF ?

Clichy-sous-Bois: «Là, ce sont des chagrins et des pleurs»

Par

Pour le deuxième jour du procès des deux policiers poursuivis pour « non-assistance à personne en danger », le tribunal correctionnel de Rennes s'est penché sur les échanges radio de la police juste après la mort de Zyed et Bouna. 45 minutes qui nous replongent dans la soirée du 27 octobre 2005.

Clichy-sous-Bois: dix ans après, deux policiers à la barre

Par

 Lundi 16 mars, la première journée de procès a souligné un contraste cruel entre des familles toujours dévastées et des policiers qui ont évidemment poursuivi leur route.

Enfin un procès public pour le drame de Clichy-sous-Bois

Par

Les deux policiers qui avaient laissé Zyed et Bouna entrer dans l’enceinte d’un transformateur EDF sans donner l’alerte, en 2005, seront jugés pour « non-assistance à personne en danger ». Les deux adolescents étaient morts électrocutés. Ce drame avait été le point de départ de trois semaines d'émeutes urbaines. Il aura fallu huit ans de bagarre judiciaire pour que les policiers soient renvoyés en correctionnelle.

La justice enterre une nouvelle fois le drame de Clichy-sous-Bois

Par

La cour d'appel de Paris délivre un non-lieu en faveur des deux policiers poursuivis pour la mort de deux adolescents, Zyed et Bouna, électrocutés dans un transformateur EDF en octobre 2005 à Clichy-sous-Bois. L'avocat des familles, Jean-Pierre Mignard, annonce une double contre-attaque judiciaire.

«Non-lieu» requis pour les policiers mis en cause dans la mort de Zyed et Bouna

Par et

Cinq ans après la mort de deux enfants à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et la vague d'émeutes qui avaient suivi partout en France, le parquet de Bobigny a requis un «non-lieu» pour les policiers mis en examen. Commentaires et vidéo des avocats de la famille des deux adolescents, Zyed et Bouna.

Clichy-sous-Bois: les familles réclament toujours justice

Par
Trois ans jour pour jour après la mort de Zyed et Bouana, électrocutés dans un transformateur EDF de Clichy-sous-Bois, familles et associations ont marché hier sur le tribunal de Bobigny. Récit vidéo d'une instruction judiciaire qui n'en finit pas malgré la gravité des émeutes de 2005.