Quand Alexandre Guérini faisait affaire avec l'office HLM présidé par son frère

Une société rachetée en sous-main par Alexandre Guérini a bénéficié, dans les années 1990, d'un important marché de nettoyage de l'office HLM des Bouches-du-Rhône, alors présidé par son frère Jean-Noël. Un marché de plus de 5 millions d'euros, qui avait donné lieu à un rapport saignant de la mission interministérielle d'inspection du logement social de 1996, jamais divulgué jusqu'alors.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

L'office HLM des Bouches-du-Rhône est une affaire de famille chez les Guérini. À la fin des années 1950, c'est l'oncle paternel, Jean-François, conseiller général SFIO du Panier, qui fit venir de Corse Antoine, le père d'Alexandre et de Jean-Noël, et lui trouva un emploi à l'office HLM départemental, l'Opac Sud. Devenu à son tour conseiller général du Panier, Jean-Noël Guérini (aujourd'hui président PS du conseil général des Bouches-du-Rhône) conquit en 1987 la présidence de l'office HLM.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal