Martin Hirsch et son RSA sont pris sous la mitraille des députés de droite comme de gauche

Par
Les députés ont débattu vendredi du projet de loi "Revenu de solidarité active" jusqu'à 1h00 du matin, sans entamer encore l'examen des articles. Au long de ce tour de chauffe, la gauche comme la droite ont salué le principe du RSA, mais multiplié les critiques sur son financement et ses possibles effets pervers. Un mitraillage pénible pour Martin Hirsch, qui n'avait pas vraiment la possibilité de répondre. L'UMP a étalé ses divisions sur la question du bouclier fiscal, dont les bénéficiaires se retrouveront exemptés de taxe RSA.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.