Pourquoi l’université Bordeaux Montaigne a annulé une conférence de Sylviane Agacinski

Par

Des collectifs étudiants avaient déclaré leur intention de « tout mettre en œuvre » pour empêcher la conférence de la philosophe, estimant que « les droits des personnes LGBT ne sont pas à débattre ». L’université bordelaise a préféré annuler sa venue, prévue jeudi 24 octobre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« L’être humain à l’époque de sa reproductibilité technique » : c’était le sujet de la conférence que Sylviane Agacinski devait tenir, le 24 octobre, à l’université Bordeaux Montaigne (UBM). Mais celle-ci a préféré annuler la venue de la philosophe, opposée à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes et les femmes seules et à la gestation pour autrui (GPA).