UMP: dans les coulisses de la petite entreprise de Bruno Le Maire

Par

Présenté comme le “challenger” de la campagne pour l'UMP, Bruno Le Maire récolte les fruits d'un travail engagé dès 2012. Soutiens financiers, politiques, intellectuels : l'homme invisible de l'opposition a méticuleusement tracé les contours de son projet. Avec un premier objectif, la présidence de sa famille politique, présidence qu'il n'a guère de chance d'emporter face à Nicolas Sarkozy. Et un autre à moyen terme : la primaire de 2016.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un matin de novembre 2013, dans une salle de réunion du sous-sol de l’Assemblée nationale, Bruno Le Maire est en train de discuter avec la poignée de fidèles parlementaires qu’il réunit tous les mercredis, quand la porte s’ouvre brusquement. Surgit Dominique de Villepin qui fonce tout droit vers son ancien directeur de cabinet à Matignon. « Vu l’état de la droite, il n’y a pas cinquante solutions : il faut faire un putsch ! », lâche l’ex-premier ministre, avant de tourner les talons et de quitter la salle aussi rapidement qu’il y était entré.