Auditionnée par la justice, Adèle Haenel ne veut pas «se dérober» et porte plainte

Par

Adèle Haenel a été entendue mardi 26 novembre dans le cadre de l’enquête judiciaire ouverte pour « agressions sexuelles sur mineure de 15 ans » et « harcèlement sexuel ». L’actrice a décidé de « ne pas [se] dérober » à l’action de la justice et de porter plainte. Elle explique à Mediapart pourquoi. « La justice a fait un pas, j’en fais un », dit-elle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sollicitée par les policiers après l'ouverture de l'enquête judiciaire concernant les faits qu'elle a dénoncés, Adèle Haenel a décidé « de ne pas [se] dérober ». L'actrice de 30 ans a été entendue mardi 26 novembre par les enquêteurs de l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP), à Nanterre. À l'issue de cette audition, qui a duré 13 heures et s'est achevée à 4 heures du matin, elle a porté plainte contre le réalisateur Christophe Ruggia.