Benalla évoque une calomnie, après son voyage d’affaires au Tchad

Par

Emmanuel Macron a abordé le cas d’Alexandre Benalla lors de son déplacement au Tchad le 22 décembre, assurant au président Déby que son ancien chargé de sécurité « n’était en aucun cas un intermédiaire officieux ou officiel ». Benalla, qui s’est rendu au Tchad pour un bref séjour d’affaires début décembre, juge calomnieuses les insinuations de l’Élysée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un nouveau méandre de l’affaire Benalla se dessine, sur fond de vives tensions entre l'entourage du président Macron et son ancien chargé de sécurité. Alexandre Benalla a dénoncé dans un communiqué transmis mercredi 26 décembre à l’AFP des « propos diffamatoires » de « certaines personnes de l’Élysée », après la révélation d’un voyage qu’il a réalisé au Tchad début décembre.