La baisse décevante des statistiques du chômage

Par
Le nombre des demandeurs d'emplois a baissé de 13.700 (-0,7%) en février, ce qui abaisse à 1.896.800 le nombre des chômeurs à la fin de ce mois. La tendance apparaît donc toujours favorablement orientée. Mais le reflux est en réalité très faible. Malgré des évolutions démographiques très favorables, le taux de chômage risque de rester étale à 7,5% tout au long du premier semestre de cette année.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Selon les statistiques publiées jeudi 27 mars au soir par le ministère de l’Economie, le nombre des demandeurs d’emplois a baissé en février. Une nouvelle dont le gouvernement fera, comme à l’accoutumée grand cas, mais qui, au-delà des variations au mois le mois, recouvre en réalité un constat sur longue période beaucoup plus décevant : compte tenu des évolutions démographiques très favorables, le reflux du chômage est en réalité modeste. Il devrait même marquer le pas au cours des prochains mois.