Corbeil : un pilier du clan Dassault mis en examen

Par

Machiré Gassama, proche de Serge Dassault et du maire de Corbeil-Essonnes Jean-Pierre Bechter, a été mis en examen pour « complicité d’achats de votes » et « blanchiment ». Directeur de la jeunesse et des sports de la ville, il apparaît déjà dans plusieurs procédures judiciaires en lien avec le « système Dassault ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un nouveau pilier de l'équipe Dassault vient d’être rattrapé par la justice. Selon des informations recueillies par Mediapart, qui nous ont été confirmées de source judiciaire, Machiré Gassama, directeur de la jeunesse et des sports à la mairie de Corbeil-Essonnes, a été interrogé pendant 48 heures par les policiers de l’office central anticorruption de Nanterre (OCLCIFF). À l’issue de sa garde à vue, il a été déféré le 19 mars devant les juges d’instruction parisiens Serge Tournaire et Guillaume Daïeff, en charge de l’enquête sur les achats de voix présumés à Corbeil-Essonnes. Les magistrats ont mis Gassama en examen pour « complicité d’achats de votes » et « recel » de ce délit ; « complicité de financement illicite de campagne électorale », « recel » et « blanchiment » de ce délit ; et enfin pour « blanchiment de fraude fiscale ».