A droite, chaque candidat se dit déterminé à changer l'Europe

Par

Les candidats à la primaire de la droite voient dans le débat sur le Brexit l'occasion de tester leurs idées sur l'Europe. Référendum, Schengen-II, nouveau traité, noyau intégré... Paris doit retrouver sa place de leader aux côtés de Berlin, ne cessent-ils de répéter.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Moteur franco-allemand, axe franco-allemand, leadership franco-allemand, tandem franco-allemand… Les discours des candidats à la primaire de la droite pour parler d'Europe sont de sortie. Alors que la Grande-Bretagne organise le 23 juin un référendum sur sa place au sein de l’Union européenne, que les idées populistes se répandent en menaçant les partis traditionnels, les candidats à la candidature des Républicains se prononcent contre le « Brexit ». Et ils en profitent pour affirmer que si l'un d'entre eux est élu en 2017, Paris retrouvera sa place de coéquipier de Berlin.