Le futur grand oral du bac, une épreuve socialement discriminante

Par

Le grand oral constituera la « grande innovation » des épreuves du nouveau baccalauréat, mis en place en 2021. Des spécialistes de la question alertent sur le caractère discriminatoire du langage et de l’expression orale et expliquent qu’une telle épreuve nécessite une préparation importante.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Faire du grand oral un levier pour l’égalité des chances. » C’est cette ambition que porte le rapport de Cyril Delhay, professeur d’art oratoire à Sciences-Po Paris, tout juste remis au ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer. En effet, le nouveau baccalauréat imaginé par l’universitaire Pierre Mathiot prévoit, dès la session 2021, que les élèves soient soumis à un grand oral.