Vers un « nouveau Parti socialiste » ? Les militants se montrent en quête de « radicalité »

Lors de leur université d’été à Blois, les militants socialistes ont planché sur le style et la nature du projet politique que devait porter leur parti, désormais allié à celui de Jean-Luc Mélenchon. Pour beaucoup, le moment est venu de hausser le ton. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Une campagne présidentielle catastrophique, une nouvelle ère qui s’ouvre – l’alliance avec La France insoumise (LFI) de Jean-Luc Mélenchon au sein de la Nupes – et un congrès à venir où sonnera l’heure des règlements de comptes… C’est dans ce contexte, à la fois lourd et porteur de changement, que s’ouvrait, vendredi 26 août, le « campus » des socialistes, organisé pour la troisième fois à Blois (Loir-et-Cher) et censé cette année poser les bases d’un « nouveau Parti socialiste ».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal