Perquisitions dans le 93: tout y passe, le bilan est maigre

Par et

Mediapart dévoile la liste des perquisitions administratives menées en Seine-Saint-Denis, l'un des départements les plus sensibles, alors que le nombre dépasse 1 600 en France. Le tableau de bord confidentiel de la préfecture, que nous avons consulté, révèle une certaine confusion des objectifs et un maigre bilan.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis deux semaines, les forces de l’ordre enfoncent des portes au bélier sans offrir d’autre explication que celle-ci aux occupants : « [Il existe] des raisons sérieuses de penser que se trouvent [ici] des personnes, armes ou objets liés à des activités à caractère terroriste. » Sur tous les ordres de perquisition administrative, les préfets ont fait du copié-collé. Mais que cache cette formulation type ?