A Paris, des partis de gauche viennent soutenir la grève en gare de Lyon

Par

Le 27 décembre, quatre représentants des gauches, issus du PCF, d’EELV, de Place publique et de Génération·s, se sont rendus auprès de cheminots et de contrôleurs grévistes méfiants, pour soutenir leur lutte face à la réforme des retraites. Ils assurent travailler ensemble pour présenter à la rentrée un contre-projet commun, avec le PS. La France insoumise, à ce stade, ne s’associe pas à cet embryon d’union.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les mouvements et partis de gauche ne veulent pas voir passer le train de la grève les bras ballants. D’où cette nouvelle initiative, le 27 décembre à la gare de Lyon : Fabien Roussel, secrétaire général du PCF, Aurore Lalucq pour Place publique, Benjamin Lucas de Génération·s et Esther Benbassa, sénatrice EELV de Paris, sont venus soutenir les grévistes de la SNCF. Et tenter de montrer à nouveau leur tentative d’union face au gouvernement et à sa réforme des retraites.