Violences sexistes: «Le porno n’a pas plus d’influence que la pub»

Par

Deux propositions de loi discutées au Parlement, contre la haine en ligne et contre les violences conjugales, veulent restreindre l’accès des mineurs à la pornographie. Eva Vocz, trésorière du Syndicat du travail sexuel, explique pourquoi son organisation combat les deux dispositions. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour lutter contre la haine en ligne d’une part, et les violences conjugales d’autre part, deux propositions de lois LREM ont eu la même idée : créer de nouvelles dispositions pour tenter d’empêcher les mineurs d’accéder à la pornographie sur Internet.