Entre Macron et Pécresse, cette droite qui se cherche encore

À quarante jours du premier tour, les équipes d’Emmanuel Macron et de Valérie Pécresse se disputent le créneau de la droite « modérée » à coups de ralliements d’élus, de propositions et de déplacements ciblés. Des deux côtés, on s’en persuade : cet électorat sera l’une des clés du scrutin.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Reims (Marne).– C’est la réunion publique de droite dans tout ce qu’elle a de plus classique. Des affiches collées à la hâte, 200 personnes assises, dont une bonne partie de chevelures dégarnies ou grisonnantes (quand ce n’est pas les deux à la fois), quelques jeunes militant·es opportunément sur scène... En vieux routard de la politique, Christian Jacob connaît l’importance de ces rendez-vous, qu’il multiplie ces temps-ci à distance des caméras, des micros et de sa propre candidate.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal