Violences policières: 24 h de garde à vue pour le cofondateur de Désarmons-les!

Par

L’un des fondateurs de Désarmons-les !, collectif contre les violences policières, a été interpellé et placé en garde à vue à Paris, alors qu’il revenait d’une conférence avec des restes de grenades usagées. Poursuivi pour « port d’arme prohibée de catégorie A », il a été libéré après 24 h de garde à vue et un rappel à la loi.  

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À Paris, le lundi 25 mars, Ian, 34 ans, a été arrêté lors d’un contrôle de la police ferroviaire à la gare Montparnasse, et placé en garde à vue pour port d’arme prohibée de catégorie A, regroupant des armes à feu ou du matériel de guerre strictement interdits, comme des missiles ou encore des grenades. Pour cette infraction, la peine encourue est de 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende.