Icade et ses locataires: une longue histoire de haine

Par
Icade, une des filiales immobilières de la Caisse des dépôts et consignations, cherche à revendre ses 35.000 logements sociaux en Ile-de-France. A L'Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne), dans la cité de la vallée des Renards, on s'inquiète. Surtout que les contentieux entre le bailleurs et les locataires s'accumulent sur fond de hausses des loyers et de harcèlements judiciaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans l'affaire Icade, il y a les histoires de gros sous et les histoires de petits sous. Les gros sous, ce sont les sommes astronomiques (2,9 milliards d'euros) qu'Icade, une des filiales immobilières de la Caisse des dépôts et consignations, espère empocher en revendant 35.000 de ses logements sociaux en Ile-de-France.