Après l’attaque de Brest, l’inquiétude grandit dans la communauté musulmane

Deux personnes ont été blessées jeudi dans l’attaque d’une mosquée à Brest, dont l’imam Rachid Abou Houdeyfa. Celui-ci était à la fois vivement critiqué en France à cause de ses positions réactionnaires passées et visé par l’État islamique. Le suspect se serait suicidé. Le parquet antiterroriste ne s’est pour l’instant pas saisi de l’affaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le geste était prémédité. À bord de sa Renault Clio, Karl Foyer a fait des repérages, effectuant plusieurs passages devant la mosquée Sunna de Brest (Finistère) avant de se garer et de se présenter à l’entrée du lieu de culte aux environs de 16 h 30 jeudi, au prétexte de se faire photographier aux côtés du célèbre imam Rachid Abou Houdeyfa.