Les socialistes languedociens préparent l'investiture de Frêche dans le dos d'Aubry

Par
Dans la torpeur estivale, c'est un échange épistolaire entre le premier fédéral de l'Hérault, Robert Navarro, et les Verts de Languedoc-Roussillon qui révèle le pot aux roses: dans la tête des socialistes locaux, le président sortant de la région, Georges Frêche, sera le candidat du PS à sa réélection. Une pierre dans le jardin de Martine Aubry, qui a assuré que le sulfureux président de l'agglomération montpélliéraine, toujours exclu du PS, ne serait pas reconduit pour le prochain scrutin régional.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce devait être un acte fort de la nouvelle première secrétaire du PS. Martine Aubry l'a assuré: Georges Frêche ne serait pas investi par le PS lors des prochaines élections régionales. Mais en réalité, la partie s'avère bien plus complexe.