Greenpeace : des dons à tout prix ?

Greenpeace fait appel à des prestataires pour démarcher, par téléphone, de futurs adhérents et leur demander des dons. Une ex-salariée d’un centre d’appels dénonce des conditions de travail difficiles et des méthodes invasives pour convaincre les gens. Greenpeace promet de réunir prochainement ses prestataires pour faire le point.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Cadence infernale, pression du résultat, temps de pause chronométrés, contrats précaires… ce sont des conditions de travail courantes dans les centres d’appels. Mais quand le client s’appelle Greenpeace, cela retient un peu plus l’attention.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal