Camp d’été décolonial: une injure au combat antiraciste ?

Par

Pour l’avocat Alain Jakubowicz, le président de la LICRA, « la logique qui préside à l’organisation de ce symposium monochrome, uniquement ouvert aux victimes du racisme d’Etat, est folle et dangereuse ». « L’universalité des valeurs rassemble tandis que le repli identitaire et communautaire sépare. Croire en l’égalité, c’est refuser d’enfermer de nouveau la différence dans une cage de préjugés et de servitude », écrit-il sur son blog.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

L’avocat Alain Jakubowicz, président de la LICRA, a pris sa plume pour s'insurger contre la tenue du camp décolonial.

« Le “camp d’été décolonial”organisé à partir du 25 août à Reims est une injure faite au combat antiraciste et à la République et ceux qui en ont pris l’initiative sont des imposteurs. La logique qui préside à l’organisation de ce symposium monochrome, uniquement ouvert “aux victimes du Racisme d’Etat”, est folle et dangereuse : prétendre qu’il faut avoir été victime d’une discrimination pour la combattre est une aberration qui, sous couvert d’antiracisme, établit une ségrégation qui n’a rien à envier aux assemblées du Ku Klux Klan ou aux pires pavillons des expositions coloniales. Séparer les Noirs des Blancs pour lutter contre le racisme est la négation même du combat pour l’égalité. 

En France, il n’existe pas de “racisme d’État”. Entretenir cette idée, c’est s’attaquer à l’antiracisme et à la République. Vichy était un “racisme d’État” parce qu’il avait inscrit dans sa loi la ségrégation des juifs avant d’organiser leur déportation en complicité avec les nazis. L’apartheid en Afrique du Sud était un “racisme d’État” parce qu’il avait constitutionnellement établi le séparatisme entre les Blancs et les Noirs. Le colonialisme reposait sur “un racisme d’État” parce qu’il avait instauré dans les colonies un régime juridique dominateur et inégalitaire. Mais qui peut sérieusement prétendre que la République française est aujourd’hui un État raciste ? » 

Lire la suite sur le blog d’Alain Jakubowicz et lire ici l'article de Faïza Zerouala publié sur Mediapart.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale