La justice rétablit les menus sans porc dans les cantines à Chalon

Par

Le maire (LR) de Chalon-sur-Saône, soutenu par Nicolas Sarkozy, avait mis fin en 2015 aux plats de substitution au porc dans les cantines scolaires de la ville. Deux ans plus tard, la ligue de défense judiciaire des musulmans a obtenu gain de cause : le tribunal administratif de Dijon vient d’annuler la décision de la ville.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une mesure qui n’avait pas lieu d’être. Le tribunal administratif de Dijon a annulé, lundi 28 août, la décision de la ville de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), qui avait supprimé depuis 2015 les menus de substitution au porc dans les cantines scolaires. Le tribunal a estimé que « cette décision n’avait pas accordé, au sens de la convention internationale relative aux droits de l’enfant, une attention primordiale à l’intérêt des enfants ».