À Ouistreham, un campement d’exilés soudanais craint l’expulsion

Par

Soixante-dix Soudanais vivent dans un campement de fortune installé le long du canal de Caen. Le syndicat mixte des ports normands, qui revendique la propriété du terrain, cherche à les expulser alors que les associations se mobilisent pour leur venir en aide.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au bord du canal de Caen, quelques bâches bleues cachées par un petit bois sont visibles le long du chemin de halage. Des chaises ont été posées le long de cette « voie verte ». Une légère odeur de bois brûlé est perceptible depuis la piste cyclable.