Primaire socialiste: les candidats ont tenté de marquer leurs différences

Par

Le deuxième débat de la primaire a été largement consacré aux réponses sociales à la crise, avant d'évoquer la sécurité, l'immigration et les affaires qui touchent les proches de Nicolas Sarkozy. Les six candidats ont évité les attaques frontales, tout en appuyant certaines divergences de fond.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deuxième débat de la primaire socialiste, ce mercredi soir, organisé par LCP, I-télé, Europe1 et Le Parisien. Faut-il dire deuxième succès? Le premier avait surpris, mettant les six candidats en mesure d'énoncer quelques convictions, sans petite phrase ni coup de couteau dans le dos. Mais les règles figées de ce premier exercice, et l'absence de confrontations réelles, avaient laissé de gros points d'interrogation.