Affaire Bettencourt: l’Etat français justifie la censure

Par

Saisie par Mediapart de la censure de nos articles sur l’affaire Bettencourt, la Cour européenne des droits de l’homme a reçu la réponse du gouvernement français. Ignorant les décisions de justice qui ont validé notre travail, celui-ci n’hésite pas à justifier jusqu’à l’absurde cette violation de la liberté d’informer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plus de sept années après son irruption, durant l’été 2010, l’affaire Bettencourt réserve encore des surprises. La dernière en date concerne l’État français, qui n’hésite pas à défendre l’indéfendable devant la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH). Saisie par Mediapart de la censure ayant visé plus de 70 de nos articles (retrouver ici notre dossier), la CEDH a reçu cet été la réponse du gouvernement français à notre demande de voir condamner la France pour violation flagrante de l’article 10 de la Convention européenne des droits des l’homme sur la liberté d’informer.