La tragédie d’un reconfinement impérieux et prévisible

Par et

Le reconfinement était écrit dans les courbes épidémiques. Mais depuis l’été, le gouvernement a laissé filer le virus, en agissant trop tard, jamais assez fortement. L’hôpital est donc de nouveau débordé par le Covid, alors qu’en Europe, d’autres font mieux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À deux mois des fêtes de Noël, le gouvernement fait le choix d’un confinement allégé, auquel échappent une partie de l’économie – les usines, le BTP – mais aussi les écoles, collèges et lycées.