« On n’arrive plus à dormir » : après la tuerie rue d’Enghien, le choc des victimes de l’attaque au sabre

Mediapart a retrouvé deux victimes de l’attaque au sabre perpétrée à Paris le 8 décembre 2021 par William M., mis en examen dans la tuerie récente rue d’Enghien. Alors qu’ils ignoraient que l’homme avait été libéré, les deux exilés font part de leur incompréhension et de leur sentiment d’insécurité.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La silhouette fine et élancée, il avance, déterminé, vers la terrasse d’un café parisien, où il prend place et reste silencieux un instant. Puis il lâche, un sourire amer : « Ils ont bousillé cinq ans de ma vie. » Omar* n’arrive pas à admettre que son agresseur ait pu sortir de détention provisoire.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal