Notes blanches: un assigné à résidence porte plainte pour diffamation

Par

Younes a été assigné à résidence le 15 novembre, sur la base d'une note blanche du renseignement le décrivant comme un djihadiste sur le point de partir en Syrie et en contact avec plusieurs terroristes. Des accusations qu'il dément catégoriquement. Face au refus de la justice administrative de lever son assignation, il a saisi le juge judiciaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Younes est un bien étrange djihadiste. Sur le papier, enfin selon la « note blanche » des services de renseignement à l’origine de son assignation à résidence, ce Francilien de 29 ans est un « militant pro-djihadiste » connu pour son « discours anti-occidental et antisémite » et son soutien à « l’action des moudjahidines de l’organisation État islamique ».