Zizanie ou « réenchantement », l’aventure de la Primaire populaire s’achève

Le résultat du scrutin, qui réunit 467 000 électeurs, sera dévoilé dimanche 30 janvier en soirée. Si l’union promise par la dynamique citoyenne n’a pas eu lieu, l’initiative, hors norme, a contribué à rebattre une partie des cartes à gauche.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« Ni ennemis, ni amis permanents. » Cette devise des instigatrices et instigateurs de la Primaire populaire, empruntée aux activistes américains du mouvement Sunrise, est en sursis. L’initiative citoyenne a jeté un tel trouble dans la gauche en lice pour la présidentielle qu’on se demande bien comment elle se relèvera après le vote, prévu ce dimanche 30 janvier.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal