Retraites: Macron achève son quinquennat avec le 49-3

Par

Le gouvernement a profité d’un conseil des ministres exceptionnel consacré au coronavirus, samedi 29 février, pour dégainer l’« arme nucléaire » du 49-3. En adoptant à la va-vite et sans vote sa réforme des retraites, le pouvoir espère passer rapidement à autre chose. Mais c’est surtout sa fin qu’il précipite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Emmanuel Macron vient de retourner l’arme du 49-3 contre lui. En dégainant ce dispositif constitutionnel permettant l’adoption d’un projet de loi sans vote, l’exécutif choisit de sortir par le bas d’une discussion parlementaire qui n’avançait pas assez vite à son goût. Ce faisant, il pense clore la catastrophe que constitue, depuis le départ, la réforme du système des retraites, dans l’espoir que l’on parle enfin d’autre chose. Mais ce choix ne lui ouvre en vérité aucune perspective, sinon celle de passer les deux prochaines années à observer, impuissant, la décomposition du quinquennat.