Le maire de Sisco, en Corse: «J’ai été menacé en tant qu’élu»

Par

Maire d’une petite commune du cap Corse, Ange-Pierre Vivoni a porté plainte après avoir reçu des menaces anonymes. Dans l’île, où la pression mafieuse pèse sur de nombreux élus, des entrepreneurs et des citoyens, la parole commence timidement à se libérer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ange-Pierre Vivoni est maire de Sisco, une petite commune du cap Corse, depuis 1989. Président de l’Association des maires et présidents des intercommunalités de Haute-Corse, il vient de porter plainte après avoir reçu des menaces anonymes. Ce n’est pas la première fois : il raconte au cours de sa carrière avoir reçu différents types de message : « Demain, tu ne verras pas le soleil se lever » ; « On va te retrouver dans un caniveau » ; « Tu ne verras plus tes enfants »… Dans l’île, où la pression mafieuse pèse sur de nombreux élus, des entrepreneurs et des citoyens, la parole commence cependant timidement à se libérer.