«Piégés», des députés LREM font marche arrière sur la loi pour les langues régionales

Par

Des députés LREM s'indignent de la saisine déposée auprès du Conseil constitutionnel en leur nom attaquant un article de la loi sur les langues régionales, adoptée à la surprise générale contre l'avis du gouvernement le 8 avril dernier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La loi sur les langues régionales, votée contre l’avis du gouvernement et de la présidence de groupe LREM le 8 avril 2020, continue de provoquer des remous au sein de la majorité parlementaire. « Toute cette histoire, c’est sabotage et manipulation, confirme Gaël Le Bohec, député LREM d’Ille-et-Vilaine, un épisode digne de la série Baron noir. »