Hollande ou le renoncement perpétuel

Par

Pire qu’un couac, c’est un mystère. Après deux années de renoncements en tous genres, sanctionnés par une déroute municipale et une catastrophe européenne, deux ministres importants viennent d’annoncer des décisions sensibles : ils reculent encore, sur le vote des étrangers et sur les droits sociaux. Mais que cherche donc François Hollande ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sauf à penser que François Hollande aspire depuis les premières heures de son mandat à se démolir lui-même, les deux dernières annonces de ses ministres importants, et les plus proches de lui, sont incompréhensibles. Mais que cherche donc ce chef d’État, qui vient de subir une défaite historique et dont les premières mesures sont un nouveau renoncement ?