Affaire Legay: l’ancien procureur de Nice se dit «rassuré» par la traque des sources de Mediapart

Par

L’ex-procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre, s’est dit « rassuré qu’une enquête [soit] en cours sur les fuites vers la presse » dans l’affaire Legay dont il a eu la charge. Ce sont ces « fuites » qui ont permis de clarifier ses déclarations mensongères lorsqu’il niait toute responsabilité policière. Ce sont « ces fuites »  qui ont révélé les conflits d’intérêts au cœur des investigations. Enfin, ce sont ces « fuites » qui ont conduit au dépaysement de l’affaire et à sa mutation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quels sont les liens entre l’exécutif et le pouvoir judiciaire ? Pour tenter de répondre à cette question, le 27 mai, des députés ont auditionné l’ancien procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre, dans le cadre d’une commission d’enquête, présidée par Ugo Bernalicis (LFI) et ayant pour rapporteur Didier Paris (LREM) sur « les obstacles à l’indépendance du pouvoir judiciaire »