«Nice-Matin», «La Provence»: au cœur des tractations avant les municipales

Par

Xavier Niel a acquis les 34 % que le groupe belge Nethys contrôlait dans Nice-Matin et les 11 % dans La Provence. Selon nos informations, le propriétaire de Free va revendre cette dernière participation à Rodolphe Saadé, PDG du groupe CMA-CGM. Ce meccano risque de profiter au maire de Nice, Christian Estrosi, et à la candidate à la mairie de Marseille Martine Vassal.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’approche des élections municipales met le monde de la macronie en ébullition. Alors qu'Emmanuel Macron et madame s'activent beaucoup autour de Marseille et de Lyon notamment, les grandes manœuvres dans la presse régionale du sud de la France ont commencé. Ces dernières alimentent de nombreuses fuites dans la presse. Le Point écrit ainsi  que le propriétaire de Free et copropriétaire du groupe Le Monde, Xavier Niel, s’est mis sur les rangs pour racheter les 34 % que contrôle le groupe belge Nethys dans Nice-Matin avec une arrière-pensée : son véritable but serait à terme de revendre le journal régional et de mettre la main sur les actifs de télécommunications du groupe belge, et notamment sur sa filiale Voo qui est un opérateur de télévision analogique et numérique, de connexion internet à très haut débit ainsi que de téléphonie fixe et mobile sur l’ensemble de la Wallonie et une partie de Bruxelles. Le même magazine croit aussi savoir que la participation de 11 % dans La Provence, détenue par le même groupe Nethys, intéresserait un autre acquéreur : Rodolphe Saadé, le très influent PDG du géant du transport maritime CMA-CGM.