Le Monde: Kretinsky monte au capital, Niel garde le pouvoir

Par

Après avoir racheté les parts du groupe espagnol Prisa, le tandem Daniel Kretinsky-Matthieu Pigasse est en passe d’acquérir la moitié de celles détenues par l’héritier de Pierre Bergé et pourrait donc détenir 60 % du capital de la holding du groupe Le Monde, en 2021. Mais le système de commandite permet à Xavier Niel de garder tous les pouvoirs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour qui connaît les règles de gouvernance du capitalisme français, c’est un paradoxe assez fréquent : il ne suffit pas de mettre la main sur la majorité du capital d’une entreprise pour en prendre le contrôle. Le Qatar en a fait depuis longtemps l’expérience avec le groupe Lagardère puisque, s’il est le premier actionnaire de la firme avec 13 % du capital, c’est Arnaud Lagardère, avec seulement 7,3 %, qui détient tous les pouvoirs, grâce à un système très sophistiqué de commandite.