À Valence, les Insoumis font rimer Mélenchon avec « cohésion »

Par

Pour sa rentrée politique, l’Insoumis s’est posé en candidat de la radicalité apaisée. Alors qu’une profusion de prétendants sature l’espace à gauche, son camp est convaincu que la mobilisation des abstentionnistes peut le faire accéder au second tour.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Châteauneuf-sur-Isère (Drôme).– « Évidemment qu’on va la gagner, cette présidentielle ! » Sur la scène, la députée Mathilde Panot, chauffe une foule frémissante de drapeaux tricolores. Sous un mistral frisquet, le meeting de rentrée de Jean-Luc Mélenchon organisé ce dimanche 29 août sur les bords d’un lac, à côté de Valence (Drôme), vient clore, comme chaque année, les universités d’été (les « Amfis », dans le jargon) de La France insoumise (LFI).