Valls s'est obstiné par peur d'un nouveau Notre-Dame des-Landes

Par et

Manuel Valls, dès le 6 septembre, se félicitait de n'avoir pas cédé aux opposants au barrage de Sivens. En criant aux «casseurs», les actuels responsables ne comprennent rien à ces mobilisations sociales contre des infrastructures jugées inutiles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des traces de « TNT », un explosif utilisé dans les grenades des gendarmes, ont, selon le procureur de la République d’Albi, été retrouvées sur les vêtements de Rémi Fraisse, ce jeune militant de 21 ans tué le 26 octobre lors d'affrontements avec les forces de l'ordre sur le chantier du barrage de Sivens. Ces résultats « orientent donc l’enquête, puisque la mise en œuvre d’un explosif militaire de type "grenade offensive" semble acquise au dossier », a déclaré mardi après-midi le procureur de la République d’Albi Claude Dérens.