Assange affirme que l'Equateur ne veut plus lui accorder l'asile

Par
Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a déclaré lundi que l'Equateur avait l'intention de cesser de lui accorder l'asile dans son ambassade à Londres et de le remettre aux autorités américaines.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

QUITO (Reuters) - Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a déclaré lundi que l'Equateur avait l'intention de cesser de lui accorder l'asile dans son ambassade à Londres et de le remettre aux autorités américaines.