Affaire Woerth: la Cour de justice à Compiègne

Par
Pour la première fois de son existence, la Cour de justice de la République a quitté Paris, mercredi 30 mars, pour aller enquêter sur place sur la vente de l'hippodrome de Compiègne. Une affaire dans laquelle Eric Woerth risque des poursuites pour «prise illégale d'intérêts».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour la toute première fois de son existence, la Cour de justice de la République (CJR) a effectué un «transport de justice» en dehors de Paris, ce mercredi 30 mars dans l'après-midi. Agissant à la manière de juges d'instruction, plusieurs membres de la CJR se sont rendus à Compiègne (Oise), où ils sont arrivés vers 13 heures, pour enquêter sur la vente litigieuse de l'hippodrome du Putois, affaire dans laquelle l'ancien ministre du budget, Eric Woerth, risque des poursuites pour «prise illégale d'intérêts».