Campagne Macron: les preuves du mensonge

Par

De nouveaux documents consultés par Mediapart viennent démentir les affirmations de l’Élysée et de GL Events. Deux autres candidats à la présidentielle – François Fillon et Benoît Hamon – n’ont pas bénéficié, pour des prestations équivalentes auprès de la même entreprise, des ristournes accordées à Macron.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les ristournes de GL Events à l’égard d’Emmanuel Macron étaient-elles « habituelles » ? À la suite des premières révélations de Mediapart sur les cadeaux consentis à la campagne du président de la République par la société d’événementiel, son patron, Olivier Ginon, un proche du ministre de l’intérieur Gérard Collomb, a argué de pratiques commerciales classiques. Or, de nouveaux documents consultés par Mediapart montrent que deux autres gros candidats à l’élection présidentielle, Benoît Hamon (PS) et François Fillon (LR), n’ont pas bénéficié de tels rabais de la part de la même entreprise pour des prestations équivalentes.