CNRS : douze heures d’audience pour Vincent Geisser

Par

Convoqué hier lundi devant une instance disciplinaire du CNRS, le spécialiste de l'islam, Vincent Geisser, ne connaît toujours pas la sanction qui lui sera infligée. Après 12h d'audience, la commission paritaire n'a pas réussi à s'accorder sur la réponse à donner dans l'affaire du conflit qui oppose le chercheur au fonctionnaire chargé de la sécurité de l'organisme, Joseph Illand. Cette affaire agite depuis trois semaines le monde intellectuel hexagonal.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Presque douze heures d'audience, une séance fleuve devant la commission administrative paritaire du CNRS pour Vincent Geisser hier lundi 29 juin. Et toujours pas de proposition de sanction. Cinq membres de la commission ont voté pour un avertissement, les cinq autres ont voté contre. Le CNRS, qui attendait l'avis de cette commission, devra donc trancher sans que ne lui soit proposée une sanction.