Ribérac, village suspendu à son usine de feutre

Par

L'usine de feutre Albany a annoncé sa fermeture le 1er juillet. «Le plus gros plan social de la région» que personne ou presque n'avait vu venir. 88 emplois vont être supprimés dans cette petite ville de 4.300 habitants située en Dordogne, un département qui a vu, en un an, le nombre de demandeurs d'emploi bondir de 25%. A l'échelle de Ribérac, ces licenciements pourraient porter un coup au village. Reportage. (photo © Sandy Plas)

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Entre avril 2008 et mai 2009, le nombre de demandeurs d'emploi en Dordogne a bondi de 25%, pour passer de 11.700 à 14.900 chômeurs. Même si, avec 7,2% de chômage au premier semestre 2009, le département reste en dessous de la moyenne nationale (8,7%), l'évolution inquiète. Car sur l'ensemble du département «une trentaine d'entreprises de 10 salariés ou plus sont engagées dans des procédures de licenciements», souligne Colette Langlade, députée PS de la 3e circonscription, qui couvre l'ouest et le nord. «Avec la préfète, nous avions cherché à anticiper des fermetures d'usine en Dordogne, explique la députée. Mais Albany nous est tombé dessus.»